Jasna Samic menacée par les nationalistes musulmans de Bosnie 

Jasna Samic
Foto: Jasna Samic

Les critiques sur la pratique, de plus en plus courante, du port du hijab en Bosnie ont valu à l’écrivaine Jasna Samic de nombreuses menaces des fondamentalistes musulmans ainsi qu’une demande de sanction pénales établies par deux professeurs de la Faculté des Sciences islamiques de Sarajevo, Dzemaludin Latic et Almir Fatic.

Jasna Samic, 67 ans, est devenue la cible des nationaliste notamment depuis la parution de son roman « Portrait de Balthazar » (M.E.O., Prix Gauchez-Philippot 2014), où elle met en scène la volonté de mainmise salafiste sur un islam bosniaque traditionnellement moderne et ouvert. Toutefois, « la vindicte de ces fanatiques a pris des proportions dramatiques suite à une article sur la question du voile islamique dans le quotidien Oslobodjenje de Sarajevo et plusieurs interviews qui s’en sont ensuivies, notamment dans le magazine Dani, très lu en Bosnie », comme l’explique Gérard Adam, responsable des éditions M.E.O. (Bruxelles)

Dans ces articles, Jasna Samic soulignait en particulier que « le port en public du foulard, et particulièrement du niqab, est le premier signe, non de la soumission à Dieu, mais de la soumission aux hommes » .

Deux lettres ouvertes ont été publiées dans The Bosnia Times et adressées l’une au Procureur général de Bosnie-Herzégovine, l’autre au Grand mufti de Sarajevo, par les deux professeurs. Ces lettres appellent à sanctionner Jasna Samic pour une œuvre criminelle d’incitation à la haine nationale, raciale et religieuse, à la discorde et à l’intolérance.

« Ni le Procureur ni le Mufti n’ont jusqu’ici donné suite et il est très probable qu’ils ne le feront pas. D’ailleurs, sans doute les signataires eux-mêmes ne l’attendent-ils pas… Derrière une prétendue mise en garde se dissimule une incitation à la haine et un appel à la violence. Et les fanatiques ont bien compris qu’on leur désignait une victime : depuis la parution de cette carte blanche, Jasna Samic est harcelée de menaces y faisant ouvertement allusion, elle voit sa page facebook salie par des vidéos et des montages photos pornographiques. Or, ces gens sont dangereux : ils ont déjà commis des assassinats et des attentats. Jasna Samic est donc en réel danger », explique-t-on dans un communiqué adressé par sa maison d’édition, appelant à la solidarité avec Jasna Samic, une intellectuelle de Sarajevo qui lutte pur une Bosnie multiethnique, multiculturelle, ouverte sur l’Occident comme sur l’Orient.

L’auteur, Jasna Samic, née dans une famille de tradition musulmane, partage sa vie entre Paris et Sarajevo, sa ville natale. Elle est écrivaine (romancière, poète, essayiste), orientaliste titulaire d’un doctorat à la Sorbonne, spécialiste de l’islam balkanique et notamment du soufisme, ex-professeur aux universités de Strasbourg et de Sarajevo, ex-journaliste, notamment à Radio-France Internationale. Elle a également signé deux séries de chroniques pour BH Info

Source: Jasna Samic menacée par les nationalistes musulmans de Bosnie – BH Info

This entry was posted in Politics. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s